[ Toutes les pages ]

Jusque 1900 protected Préférences

Afficher le menu



Mémoires d'un grain de sable !


Qui suis-je? La croute terrestre


Sable à la loupe

Je me présente, là, ce grain de sable juste au milieu de la photo ! ... en compagnie de quelque uns de mes milliards de semblables. Comme la majorité d'entre nous, j'ai commencé ma vie au centre de la terre. Une chaleur incroyable, une pression, je ne vous dis pas... si le noyau terrestre vous intéresse, faites donc une recherche à ce sujet sur le web ! Moi, j'étais là , tout mou, je me fondais dans la masse. Un jour, la terre a eu comme un hoquet et je me suis senti emporté vers la surface. La température a chuté et me voilà pris dans une masse dure et compacte, une roche. J'ai poursuivi mon chemin vers le haut, poussé inexorablement par les mouvements de la croûte terrestre. Je suis monté si haut que j'ai fait partie de ce que vous appelez une montagne. Il y faisait bien froid mais quelle sensation de puissance ! je voyais le monde s'étaler à mes pieds. (ndlr : pour plus de précisions faites une recherche web sur la formation des montagnes)



Ma naissance


Glaciers, montagne, mer

J'ai eu très très froid, la pluie s'était 'infiltrée dans une fissure qui avait divisé la pierre dont je n'étais qu'une infime partie. Et cette eau a gelé! Eh bien ce n'est pas sans conséquence ça ! Car la glace prend impérativement plus de place que l'eau dont elle se compose. Donc quand l'eau gèle, c'est « pousse toi de là que je m'y mette ! ». Et elle a si bien poussé que voilà mon rocher dévalant la pente de la montagne à toute vitesse. Chaque fois qu'il heurte le sol, il abandonne quelques petits cailloux qui vont poursuivre leur vie sans moi. Quand cette course folle s'est terminée, au fond d'un ravin, mon rocher n'était plus bien gros ! Un ruisseau coule au fond de ce ravin, il charrie plein de roches miniatures (des grains de sables!) et ceux ci usent mon petit rocher qui ressemble maintenant à un gros galet et puis voilà, cela devait arriver, cette armée de grains de sable s'acharne et je deviens un grain de sable libre, descendant la rivière avec mes frères!



Un parcours mouvementé - Périodes glaciaires et inter-glaciaires


Angleterre-Continent : Vue d'artiste Les étapes de l'envahissement des terres par la mer A un moment, il y a environ 200.000 ans, la température est remontée, les glaciers fondent et cette masse d'eau grossit ma rivière qui m'emporte à une vitesse inouïe par delà les rochers qui reliaient l'Angleterre à la France... je suis dans la mer ! Là tout s'est calmé mais j'ai encore reçu pas mal de petits fragments de roches sur le dos. Faut dire que ce qui est maintenant la mer du Nord s'engouffrait dans la faille que je venais de passer, détruisant tout sur son passage. J'ai connu le sel, les poissons, les vers qui m'utilisaient pour se construire une protection...une vie très riche.

Et puis, j'ai vécu de longues périodes de froid, des périodes glaciaires. Le niveau de la mer a fort baissé... La France et l'Angleterre (qui n''étaient alors, bien sûr, plus liés par cette chaîne rocheuse qui avait été détruite) étaient séparés par un fleuve serpentant dans une plaine sableuse dont je faisais partie.

Il y a 12.000, les étés les vrais, ont refait leur apparition, le niveau de la mer est remonté petit à petit et je suis redevenu le grain de sable des fonds marins, le fleuve était devenu la Manche... (ndlr : référence : Pourquoi la Grande-Bretagne a divorcé du continent - Laurent Suply - lefigaro.fr avec Nature - 14/10/2007")

Récemment une forêt fossilisée a été découverte en mer du Nord, sur l'actuel Dogger Bank. Une carte précise a pu être établie, montrant l'évolution de la ligne côtière au gré des glaciations et du réchauffement climatique.



Enfin au sec - l'âge du fer


Poteries préhistoriques Poteries préhistoriques


Il y a 2500 ans, une marée m'a conduit sur une plage... A peine déposé le temps de me rendre compte que la marée redescendait sans moi, me voici mélangé aux cadavres de coquillages et autres algues abandonnées sur le rivage d'une petite crique. Le vent et le soleil ont tôt fait de nous sécher, et je suis emporté par le vent au-delà d'une dune... Là tout se calme et je me dépose enfin. La mer ne pouvait plus m'atteindre, j'étais maintenant protégé par un cordon dunaire stable. (ndlr : le cordon dunaire aurait été détruit plusieurs fois, permettant à la mer d'inonder l'intérieur des terre (transgressions marines) mais Cecile Baeteman le conteste, mesures et preuves à l'appui, l'arrière pays des polders est le résultat d'une lente montée du niveau de la mer et du jeu des marées)

Le paysage se modifiait, des aurochs, des cerfs, des sangliers broutent paisiblement une prairie, bordée d'arbustes et j'aperçois, pas très loin, de grandes parcelles boisées . Les hommes chassaient le gibier avec des lances aux pointes de fer... Ils ont vite compris que la chasse avait un petit côté incertain quant au résultat! Il ont préféré l'élevage! Et pour qu'un maximum de bêtes puisse se nourrir sur un minimum d'espace, il fallait beaucoup d'herbe... ils ont même pensé à fertiliser leurs prairies!

Et ils allumaient des feux, pour se chauffer, pour cuire leurs aliment mais aussi chauffer de l'eau de mer dans des pots d'argile ! L'eau s'évapore et ... il reste du sel au fond des pots . Tout ce travail pour récolter un peu de sel ! Fallait-il que ce soit important !!! Avant que vous n'inventiez le frigo, il permettait de conserver les aliments... Bien plus tard, d'autres hommes ont retrouvé des morceaux de leurs poteries et les ont nommées « poteries de l'âge du fer ». (Allez les voir, elles sont au Nachtegaal ! )



Epoque Romaine


Fouilles "Camp romain" J'ai ensuite vu arriver d'autres hommes, des Romains, eux aussi mettaient beaucoup d'ardeur à sortir le sel de l'eau de mer. Ils utilisaient une technique que je n'ai pas bien comprise, imprégnant la tourbe d'eau de mer avant de la brûler. Ils récoltaient alors le sel dans la cendre obtenue. J'aimerais qu'on m'explique cela plus en détails!

Ce sel constituait aussi une partie du salaire des soldats... (sel ... salé... salaire... vous voyez le rapport ? )

Si vous faites une petite recherche WEB sur l'histoire du sel, vous verrez que je ne vous raconte pas de blague, il est très important ce sel... Le sel vous est indispensable à vous les hommes, sans sel dans votre nourriture, vous mourez, déshydratés. Un régime alimentaire sans sel, prolongé, entraîne d'atroces souffrances... au point d'avoir été utilisé comme torture à certaines époques... mais je m'écarte du sujet...

Les animaux mis en pâture remplaçaient le gibier, les prairies protégeaient le sable. Je ne risquais pas d'être emporté par le vent, tapi au creux de ma touffe d'herbe ! Epoque reposante pour tous les grains de sables de la région !

Des fouilles, bien plus tard, ont permis de retrouver des restes de cette époque et encore maintenant, un simple promeneur peut ramasser des coques très usées en plein milieu des dunes, loin de la mer... eh bien ces coques sont des coqullages trèèèèès solide, et s'ils sont si usés, c'est qu'ils sont trèèèès vieux : ce sont des restes de repas de soldats romains qui installaient leurs camps dans mes dunes! Le promeneur du 21ème siècle trouvera aussi des bouts de poterie mal cuite ... eh oui, ces bouts de vaisselle sont âgés de 2000 ans! Cela ne vous fait-il pas rêver vous qui vivrez moins de 100 ans?



3ème siècle, Invasions germaniques, les Saxons, les Francs


Invasions germaniques C'était trop calme ! Les Germains ont mis un peu d'animation. En 172-174 les Cauces envahissent la région, 50 ans plus tard, les Saxons reviennent. Mais la défense s'organise, une circonscription romaine spéciale est mise sur pied, c'est le Litus Saxonicum. Des forts frontaliers ont envahi la dune. Ces gens pensaient plus à la guerre qu'aux paysans. Ils n'ont entretenu ni les digues, ni les dunes fixées par la végétation! Et les marées ont profité de grosses tempêtes et de la montée du niveau de la mer pour briser le cordon dunaire qui protégeait mes douces prairies. J'ai bien failli reprendre le large mais je me suis réfugié à l'intérieur des terres ! La vie restait calme pour moi, au gré des marées, la mer me recouvrait, puis me laissait nu. Une végétation très différente des prairies s'est installée, c'étaient des tourbières.

En 400, fin des combats, les Romains abandonnent le navire, euh non... bref, c'est la fin de leur Empire, je suis un grain de sable germanique.

Le niveau du sol est remonté lentement. Le cordon dunaire s'est reformé et redevenu stable, je l'ai rejoint en m'accrochant aux pattes d'un animal qui passait...



7ème siècle, le commerce, Iserae portus !


Pièces de monnaie Durant tout le 6ème siècle, des millions de grains de sable se sont stabilisés à mes côtés, le cordon dunaire s'est renforcé. A la fin du 7ème siècle (680), depuis le sommet de la dune, protégé par les oyats, j'ai pu assisté à l'installation d' Iserae portus, un comptoir commercial, et non un fort guerrier ! ce qui m'a réconcilié avec le genre humain...! Le commerce était florissant (même si les digues construites étaient peu fiables !).

Des pièces de monnaie de l'époque ont été retrouvées dans les dunes par vos archéologues.



9me siècle : Les Normands, aussi nommés les Vikings


Carte de 861 C'était trop beau, en 860, les Normands cette fois sont venus tout piller ! Bah, les hommes ici se sont organisés, Les Contes Flamands ont pris les choses et les richesses en main et surtout possession des dunes. Furnes a été fortifié.

L'exploitation de la mer et des dunes s'est organisée. Les moutons des pannes dunaires ont fourni la laine de filatures, la chasse a été réglementée, la pêche nourrissait le pays.

Période faste pour moi, la mer apportait le sable à chaque marée, le vent l'emportait sur les terres et les dunes ont progressé par vagues... et plus loin dans le pays je voyais les polders vertes de prairies, conquises sur la mer... La végétation s'y fixait, les hommes aussi.... Et ils devenaient habiles à maîtriser la mer et le sable avec des digues et du pâturage! Je me sentais en sécurité !

Et les richesses que convoitaient les raids Normands étaient à l'abri dans la ville fortifiée de Furnes qui est devenu le centre commercial de la région.

(ndlr: pour un apperçu des invasions des 9ème et 10ème siècle voyez ce site où j'ai trouvé la carte de l'Europe envahie ou celui-ci



12ème siècle - l'Abbaye des Dunes


Abbaye des dunes

Une petite communauté de religieux est arrivée en 1107. Ils étaient français, rattachés à l'ordre des Bénédictins. Ce groupe a été renforcé par l'arrivée de nouveaux moines en 1127. Ils ont alors fondé l'Abbaye des Dunes...

En 1138, le groupe opte pour les règles de l'ordre de Citeaux et les moines deviennent donc des Cisterciens. Il s'agit d'un retour aux sources des règles de Saint Benoît. L'accent est mis sur la pauvreté, ce qui implique que la communauté doit vivre en autarcie, produire ce qu'elle consomme. Ce qui n'est possible que par le travail des moines convers, menant une vie de paysans.

L'abbaye a régné sur 10.000 hectares au temps de sa splendeur, elle gérait alors également une main-d'oeuvre salariée... toute une histoire que je vous raconterait plus en détail... plus tard!

Et le sable ? Il s'accumulait... et avançait en dunes paraboliques. Les polders protégées de la mer par des digues ont vu leur niveau baisser par tassement de la tourbe, celles qui recevaient encore les sédiments et limons marins ont vu leur altitude monter... Il a fallu gérer, drainer, endiguer, construire des écluses, planter... Et ils avaient du mérite ces habitants car une bonne vingtaine de fois en 80 ans la mer a pu profiter de fortes marées et de tempêtes pour innonder l'intérieur des terres, provoquant d'immenses dégâts. Certains hommes, assez découragés, ont quitté le pays... pour l'Allemagne paraît-il où ils se sont installés en colonies... mais cà , c'est une autre histoire...

Mais les hommes, c'est le travail, c'est la richesse... il ne faut pas la perdre! Alors le Comte de Flandre de l'époque, Baudouin XIII, organisa un comité de défense des dunes, il fît restaurer les défenses contre la mer et assura un service de gardes-côtes... vous imaginez le boulot!

C'est vers cette époque aussi que des éleveurs de bétail se sont installés. Il y avait alors beaucoup de bêtes sur les dunes, ensemble, elles mangeaient l'herbe plus vite qu'elle ne poussait.

Ma petite région devenait importante ! Laine, poisson, sel, tourbe, gibier...La châtellenie de Furnes est appellée " fleur de la graisse de la Flandre"

Tout cela parce que mes copains grains de sable se sont installés ici en masse !

Et en 1160, 1170 des copains grains de sable m'ont raconté que les hommes se sont offert des portes sur le monde, ce sont les villes portuaires de Dunkerke et Nieuport... vous connaissez leur succès!



13ème siècle, les pêcheurs sur les Ydes.


Les Ydes

Dans la deuxième moitié de ce siècle, la région doit faire face à une augmentation de sa population. Il faut nourir tout le monde! Les pêcheurs se sont fixés sur des parties hautes des dunes, celles qui restent au sec même aux hautes marées mais qui ont un accès au large via des bras de mer. Ils s'installent à proximité des villes ou des ports et font partie de leur juridiction. Les nom de ces nouveaux hameaux se terminent souvent par "YDE" et on en trouve encore trace dans les noms actuels (le temps a remplacé "Yde"par "Ijde"). "Yde" signifie probablement un "espace de sable en bordure d'un bras de mer susceptible d'abriter les bateaux". Les techniques de pêche évolue aussi : quand un bateau quitte la plage, maintenant, même quand je suis sur une très haute dune, je le vois disparaître à l'horizon... C'est inquiétant! Des copains grains de sable qui les ont accompagné, bien coincé dans un pli de vêtement, me racontent qu'ils vont jusqu'en Ecosse! Mais le poisson doit encore être mangeable au retour! Ils le mettent dans de grands paniers avec du sel. Puis, au 14ème siècle, ils pensent à vider le poisson de ses intestins avant de le conserver dans de grands tonneaux cette fois, toujours avec du sel.

Sur la dune, les hommes cultivaient, le bétail broutait, (trop), les moines gèraient l'économie de la région...

Le sur-pâturage a détruit la protection végétale par endroit, j'ai pu tourbillonner parfois au gré du vent, quelques super inondations ont suivi, mais dans l'ensemble, ma vie de grain de sable ici était assez stable.



1302 : La Bataille des Eperons d'Or, l'âge d'or du commerce, 1566, Guerres de religion.


Je manque de recul pour vous expliquer l'histoire quand on dépasse les dunes alors je vous renvoie à un site web pour comprendre le contexte socio-historique de la Bataille des Eperons d'Or. C'est important pour comprendre comment mes dunes vont évoluer. C'est que je suis de moins en moins isolé, tout ce qui se passe ailleurs influence directement mon histoire à moi.

Les Comtes de Flandre vont utiliser mes dunes comme terrain de chasse.

L'Abbaye des Dunes continue à prospérer et je vivrai en paix jusqu'aux guerres de religion.

En 1566 l'Abbaye sera pillée et abandonnée. Pour le contexte historique, je vous renvoie encore à un autre site... . Les hommes sont bizarre non? Il doivent toujours se trouver une raison pour se battre! Moi, je me suis réfugié au pied d'un des grands murs de l'Abbaye, personne ne m'a remarqué!

Valid XHTML 1.0Strict Valid CSS

AccueilPage précédenteHaut de pagePage suivante