[ Toutes les pages ]

Lépidoptères protected Préférences

Afficher le menu

Adèle verdoyante - Adela reaumurella

Adèle verdoyante Adèle verdoyante

Adèlidae


Ce petit papillon apparaît au printemps, pendant 10 à 15 jours.

C'est un minuscule papillon, presque 1 cm. Mais le mâle arbore des antennes démesurées (la femelle est plus raisonable)

Les mâles se rencontrent en nombre dans les éclaircies des buissons, ils virevoltent, ne tiennent pas en place.

La larve se nourrit dans la litière de feuilles mortes. Elle vit dans un fourreau confectionné avec des débris. Elle est détritivore



Bombyx buveur, La Buveuse - Euthrix potatoria, Rietvink

La buveuse Lasiocampinae


La buveuse

Hôte des graminées dans les lieux humides, elle mérite son nom : en manque d'eau, elle s'attaque à ses congénères, qu'elle vide de leur hèmolymphe (équivalent du sang)

J'ai rencontré celle ci dans un lieu particulièrement humide, elle ne se transformera donc pas en vampire...

Cette chenille est relativement grande (75 mm) et après nymphose, donnera naissance à un papillon de nuit mesurant à peine 20 à 25 mm.

Je n'ai pas rencontré le papillon, j'ai trouvé sa photo sur Flickr, (galerie de photos de tr33lo)

La Buveuse passe l'hiver sous forme de chenille en hibernation.


Rietvink


De rietvink (nachtvlinder) behoort tot de familie van de spinners.

De mannetjes zijn donkerder dan de vrouwtjes.

Deze rups is tamelijk groot (7,5cm). Ze overwintert in vochtig grasland (winterslaap). Na verpopping wordt ze een nachtvlinder van slechts 2 tot 2,5cm.

De rietvink houdt van vochtige gebieden, riet en vochtig laagland.

In het Frans en in het Engels wordt ze de drinker genoemd; bij droogte valt ze soortgenoten aan om ze leeg te zuigen.



Bombyx du trèfle, Petit minime - Lasiocampa trifolii - Kleine Hageveld

Petit Minime Lasiocampinae


Les Bombyx au stade adulte (imago) ne disposent que d'un appareil buccal atrophié, ils sont incapable de se nourrir.

La femelle est plus claire avec le point blanc moins développé que le mâle. Nocturne, il est visible de août à septembre dans nos dunes. Malgré qu'il soit très adaptable, ( Bugrane épineuse, Trèfle rampant, Sainfoin, Gesse des prés, Luzerne, Genêt à balais et nombreuses graminées : Canche bleue ...) et commun, il semble en nette régression dans de nombreuses régions

En fonction du climat, les chenilles apparaissent soit en automne, soit au printemps. Elles sont très discrètes, dissimulées au plus profond de la végétation, mais grimpent parfois au sommet des hautes graminées pour se chauffer au soleil. Elles se laissent tomber à la moindre secousse et s'enroulent sur elles-mêmes.

Evitez de les manipuler car ses poils sont urticants

Si j'ai bien vu la chenille, si j'ai bien vu le soir des papillons que j'ai essayé de fixer sur ma carte mémoire, je n'ai pas de photo correcte de l'adulte, j'ai emprunté celle-ci à ce site

Petit Minime


Kleine hageheld (nachtvlinder-spinner) Het vrouwtje is groter dan het mannetje, lichter van kleur en haar witte stip is minder uitgesproken.

Als imago (volwassen insect) heeft de hageheld geen roltong en kan ze dus geen voedsel opnemen.

De rupsen verschijnen in de herfst of in de lente.

Meestal vind je ze vanonder op de grond en moeilijk zichtbaar tussen de vegetatie, maar soms kruipen ze naar boven om zich te warmen in de zon. Bij de minste beweging laten ze zich vallen en rollen ze zich op.

Langharige rupsen raak je best niet aan, ze kunnen een allergische reactie geven.



Cucullie du bouillon-blanc - Cucullia verbasci - Kuifvlinder

Chenille de Cucullia verbasci Noctuidae


Cucullia verbasci

Il se transformera en un papillon de nuit de 5 cm, brun et velu, ressemblant à un morceau d'écorce. (La photo du papillon a été trouvée sur le web mais j'en ai perdu les références, désolée)

Il vole d'avril à juin et est responsable de certains dégats dans les jardins.

Vous la voyez aussi à côté de son exuvie, une peau devenue trop petite qu'elle a abandonné.

Présent dans nos dunes depuis 2006, sur le bouillon blanc (bisannuelle). Cette superbe fleur , depuis 2007, est devenue assez rare!



Chenille de Cucullia verbasci Chenille de Cucullia verbasci Chenille de Cucullia verbasci



Cul-brun - Bastaardsatijnvlinder

Cul-brun Lymantriidés


et sa chenille en juin!


Excellent défoliant! mais il sembe vivre en équilibre avec son garde-manger habituel: l'argousier. Il serait plutôt en régression ces dernières années

Bien qu'il mesure 4 cm, vous ne le verrez probablement pas, il est nocturne !

Ce papillon ne se nourrira pas, il assure la reproduction (Une seule génération par an) et meurt.

Il ne pond pas ses oeufs mais abandonne en entier son abdomen velu et l'attache à une branche d'argousier généralement. (mais j'en ai aussi vu sur de l'aubépine)

Les oeufs sont déposés sur les branches en août, la toison brune les protège jusqu'à leur éclosion, après trois semaines.

Les jeunes chenilles tissent un nid collectif et y passent l'hiver. Au printemps elles se nourrissent des feuilles.

Elles se déplacent et construisent de nouveaux nids quand elles ont épuisé les ressources de leur abri.

En juin, elles se dispersent et tissent leur cocon de chrysalide dans le feuillage. Le papillon, blanc, aux poils bruns sur le cul (ben oui!) en sortira en juillet



L'abdomen est abandonné... ...et attaché à une branche... ... les oeufs seront protégés


La chenille du Cul-brun en septembre... ...mars... ...avril ...mai



Crénélée - Gluphisia crenata

Crénelé

Notodontidea

La chenille mesure environ 2 cm. Je l'ai trouvée vers la mi-août sur le sable dans une partie plutôt broussailles des dunes.

Monsieur Alain Ramel sollicité pour la détermination me révèle qu'il s'agit d'un papillon "de nuit" qui n'est pas mentionné dans mon livre de référence pour débutants (300 espèces quand même). Le web n'est pas vraiment riche en renseignements à son sujet... pffff cet animal serait-il rare ?

Si j'ai bien photographié et rencontré la chenille, la photo du papillon est glanée sur le web!

www.ecosociosystemes.fr



Ecaille martre - Grote beer

Ecaille martre Lepidoptères


Vous ne pouvez pas la manquer! Il n'est pas rare que la chenille (qui mérite bien son nom néerlandais de "grand ours") traverse calmement le chemin devant vos pieds.

Sous forme sa forme adulte de papillon, la rencontre est plus rare puisqu'il est nocturne. Lors de journées particulièrement fraiches de juillet, il peut se rencontré, immobile sur le sol car, transi par le froid tombé au cours de la nuit, il n'a pas eu le temps de prendre ses quartiers de jour. Il est alors très facile à photographier.

Mais a un moment il se met à trembler de tout son être pour se réchauffer et votre modèle patient fini par s'envoler.

Au repos, ses ailes postérieurs colorées sont complètement recouvertes par les antérieures plus discrètes. Mais lorsqu'il est inquiété il découvre brusquement ses couleurs qui alertent un éventuel prédateur : son goût est infect!

La chenile se nourrit de diverses herbacées et hiverne.

Ecaille martre Ecaille martre Ecaille martre



Yponomeute du fusain - ?

Hyponomeute Yponomeutidés


C'est un ravageur, plusieurs espèces d'arbre (pommier, aubépine...) possèdent leur hyponomeute propre. Toutes les espèces sont fort semblables, le plus simple est de ... connaître le nom de la plante hôte pour les déterminer!

On lui donne aussi le nom de teigne!

La larve du Grand H. est signalée comme jaune mais il se pourrait que les plus jeunes soient grises et ne s'éclaicissent qu'après quelques mues. Il s'agit aussi peut-être du Petit H. ... Le papillon pond ses oeufs en ooplaques (côte à côte sur une ou deux couches et recouverts d'une secrétion qui les rend peu visibles). Yponomeute


Yponomeute Yponomeute

Le papillon est plutôt esthétique non?

Mais les cocons des chenilles peuvent très bien recouvrir un arbre entier, comme un sapin de Noël couvert de cheveux d'anges ... très joli aussi mais comprenez que ce petit animal n'est pas toujours le bienvenu dans les vergers par exemple.

Yponomeute




Noctuelle de l'aulne- Elzenuil

Noctuelle de l'aulne Noctuidae


Je trouve cet animal assez extraordinaire! Il expériemente sur une seule vie 4 modes de défense passive!

La jeune chenille se déguise en excrément d'oiseau avec ses derniers segments blanc sale, elle n'éveille pas l'appétit!

Après quelques mues apparait une chenille jaune et noire, couleurs dont tous se méfient, étant associées généralement à un certain inconfort (piqûres, toxicité, mauvais goût)

Dérangée, elle se laisse tomber et dans sa chute se roule en boule. Le prédateur, s'il perçoit la chute, ne retrouvera pas de chenille...

Le papillon s'habille d'un camouflage parfait ...

Si son nom nous apprend que l'aulne est sa plante hôte, on la trouve aussi, de mai à août, sur les saules, les peupliers, les érables, les prunelliers...

Elle hiverne sous forme de chrysalide.


Noctuelle de l'aulne Noctuelle de l'aulne Noctuelle de l'aulne Noctuelle de l'aulne



Noctuelle megacephale

Noctuelle megacephale - chenille Noctuelle megacephale


Noctuelle megacephale... la grosse tête! Noctuelle megacephale et coccinelle

Noctuidae


J'ai trouvé la chenille à l'entrée de ma maison... Hôte des peupliers (et parfois des saules), elle ne manquait pas, dans mon quartier, de logement à son goût! Mais... les peupliers plantés il y a 30 ans étaient devenus grands, grands... ils ont été coupés. Je ne retrouverai donc plus cette charmante petite chenille qui, Dieu sait pour quelle raison et comme son nom l'indique, a attrapé la grosse tête.

Elle n'est pas très grande, vous la voyez ici en compagnie d'une coccinelle...

Le papillon que je n'ai pas rencontré mais dont j'ai trouvé la photo sur le web (désolée, je n'ai plus les références du site) mesure environ 35 mm.

Très discret, vous pouvez le rencontrer de mai à août.



Orgyie pudibonde - Merianborstel - Calliteara pudibunda

Orgyie pudibonde

Notodontidae


Détermination Monsieur Ramel, que je remercie.

Nocturne... les adultes ne se nourrissent pas. On peut les voir (heu... avec une lampe de poche!) d'avril à juillet. (image prise sur le web mais je n'ai pas pu accéder au site: fr.academic.ru)

sa chenille (Ph:Laureline Ziwny )

La chenille mesure jusqu'à 5 cm et se décline en différentes couleurs allant du vert au brun ocre en passant par le jaune. (la touffe de poil à l'arrière varie du rouge au noir)

... la même!   (Ph:Laureline Ziwny )

Généralement en milieu boisé ou broussailles, jardins..., elle fréquente les saules, bouleaux, chênes, sorbiers... . Celle-ci a été surprise sur une glycine, dans un jardin, mi-septembre.

Sa pilosité décourage les prédateurs éventuels. Ainsi, malgré ses couleurs et son aspect très visible elle est bien protégée.

Sa chrysalide velue est juste déposée sur le sol pendant l'hivernage.


Phalène brumeuse - Kleine wintervlinder - Operophera brumata

Dimorphisme sexuel !

Geometridae


On parle ici d'un gros papillon de nuit, de ceux qui volent autour de lampadaires, de ceux qui nous font peur lorsque, surpris, ils s'enfuient dans le ciel nocturne. Il mesure environ 3cm

Enfin, pour cette espèce, je parle du mâle. La femelle n'est pourvueque de moignons d'ailes. On la prend pour une araignée!

Le couple s'uni au coeur de l'hiver et les chenilles se nourrissent des bourgeons à peine éclos puis des feuilles, puis les fruits, puis des feuilles d'un autre arbre, ne laissant que les nervures... il s'agit d'une espèce défoliante!

Elles tissent un cocon collectif un peu comme les chenilles d' Yponomeutes.

Elle doit son nom de famille à son mode de déplacemant: comme un géomètre qui tend son mètre puis déplace une extrémité pour rejoindre l'autre, elle s'allonge au maximum en appui sur ses pattes arrières puis, agrippée par ses pattes avant, elle arque son dos jusqu'à ce que l'arrière rejoigne l'avant... ne relisez pas, voyez la photo! On l'appelle aussi chenille arpenteuse!

Terreur des vergers, elle nourrit les mésanges entre autre...

Fin mai, elle rejoint le sol par un fil de soie qu'elle tisse, s'enterre, fabrique son cocon dont l'adulte ne sortira qu'en octobre-décembre. La femelle grimpe sur un arbre et y attend le mâle! Elle s'accouple à hauteur de nos yeux puis rejoint les hauteurs pour déposer 2 à 3 centaines d'oeufs dans les fentes de l'écorce.

Jeune larve sur son fil... invisible Petite larve deviendra grande Elle mesure son chemin comme un géomètre!


La photo du couple a été trouvée sur le web chez "Pathpiva":http://pathpiva.wifeo.com/operophtera-brumata-1.php



Sphinx de l'euphorbe - Wolfsmelkpijlstaart

Sphinx de l'euphorbe Sphingidés


Il n'est sans doute pas rare, mais, nocturne, il ne se laisse guère surprendre. Je ne peux donc que vous offrir un photo prise au musée et vous inviter à visiter le centre nature Arena à Ecault (France) ...

Sa chenille est, elle, visible sur l'Euphorbe

La jeune chenille, au printemps, arbore des couleurs tendres tout comme l'euphorbe de la même saison. Elle grandit par mues successives, ses couleurs s'adaptent aux couleurs plus rouges de la plante hôte au cours de l'été. Merveille de camouflage!

Je vous offre ici l'évolution de la chenille vers la chrysalide. Quelques heures, un miracle !


La chenille qui mange la peau qu'elle vient de quitter est visible en grand format: clic sur photo !


Sphinx de l'euphorbe Sphinx de l'euphorbe Sphinx de l'euphorbe Sphinx de l'euphorbe Sphinx de l'euphorbe Sphinx de l'euphorbe Sphinx de l'euphorbe Sphinx de l'euphorbe Sphinx de l'euphorbe



Valid XHTML 1.0Strict Valid CSS

AccueilPage précédenteHaut de pagePage suivante