[ Toutes les pages ]

Mollusques - Weekdieren - INTRODUCTION protected Préférences

Afficher le menu

INTRODUCTION - INLEIDING


Cette vision est vraiment réductrice et j'espère que personne ne s'en contente!

Heureusement, les marées nous apportent deux fois par jour, au gré des tempêtes et des courants marins, son nouveau lot de trésors.


Het strand, het zand, schelpen...ze krassen wel eens de voeten van de toeristen...

Elke dag wordt het strand gekuist door de gemeente, maar elke dag weer, 2 keer per dag brengt de zee haar "schatten" aan land.

Veel van wat de gemeente machinaal opruimt behoort tot de zee en het strand.


Et quelles surprises aussi: plusieurs de ces coquillages sont devenus pratiquement introuvables actuellement!

Je les ai photographiés. Les photos sont mise en page sous forme de fiches pédagogiques, elles sont visibles sur la page Ma collection

Je ne peux que vous inviter à regarder la plage de très près, de vous construire une boite à souvenir... dans vingt-cinq ans vous découvrirez une boite à trésor!


Wanneer Rita met haar kinderen naar zee trok, probeerden ze zoveel mogelijk verschillende aanspoelsels te vinden. Gedurende de vakanties werd het hele appartement versierd. Schelpen werden op schoendozen geplakt, vondsten werden geklasseerd in een oude koffer.

Maar wat een plezier, zovele jaren later om alles terug te vinden en die aan mooie dagen terug te denken.

Al deze herinneringen bracht Rita zoveel vreugde dat ze er foto's van genomen heeft en op haar site gezet heeft. En...meerdere van deze schelpen zijn nu amper meer te vinden!

Op de pagina "mijn verzameling" kan je ze vinden.



In het bezoekerscentrum "de Nachtegaal" kan je voor de prijs van 2,5euro een heel interessant boekje kopen over strandvondsten.



Je kan er ook een schelpenverzameling bewonderen. (Te zien in de Nachtegaal)

Geniet van de rijkdom van de vondsten aan onze zee!



Mode de vie - Levenswijze

Dans la mer, comme sur terre, chaque espèce doit se nourrir. Comme sur terre, rien ne se perd, tout est utilisé.

Ces deux derniers vivent sous la surface du sable et sont munis de deux siphons. L'un aspire le sable ou l'eau. L'estomac fait le tri, et ce qui n'est pas consommé est renvoyé par le deuxième siphon.

Certains d'entre eux peuvent vivre plusieurs centaines d'années!

Chaque espèce vit dans des conditions précises, de température en autre. L'étude des fonds océaniques et des coquillages présents aux différentes époques nous renseigne sur la température de l'océan à cette période. On étudie ainsi l'évolution des températures océaniques


In de zee,net als op het land moeten alle soorten zich voeden en gaat er niks verloren.

Herbivoren grazen op algen en hebben daarvoor een rasptong.

Carnivoren eten andere dieren.

...




Le langage des coquillages.

Avant même de déterminer le nom de votre trouvaille, très simplement, votre coquillage vous raconte bien des choses sur sa vie!


Sa texture, sa couleur

Vous avez bien sûr remarqué que pour une même espèce, si la forme est invariable, sa transparence, sa couleur peuvent varier à l'infini.


Transparence

Bigorneau perceur

La coquille est formée de carbonate de calcium: CaCO3. C'est la brique de base. Mais la nature nous réserve toujours des surprises comme un enfant qui avec la même brique de base de Lego construit des formes différentes.

Le carbonate de calcium se conjugue en trois cristaux différents: la calcite, l'aragonite et la vatérite.

Les deux premiers entrent dans la composition des coquilles. Et comme l'aragonite est translucide, les coquilles sont généralement plus ou moins translucides.

Mais un phénomène de fossilisation transforme les cristaux d'aragonite en calcite et la coquille n'est plus translucide, ce qui nous éclaire néanmoins... sur son âge respectable!

Il peut avoir traversé jusqu'à 2.800.000 d'années!

Ils nous viennent le plus souvent d'un temps géologique appelé pléïstocène. Cette période est caractérisée par une alternance de climat extrêmement froid (périodes glaciaires) et de climat tropical sous nos latitudes (périodes inter-galciaires).

Nos fonds marins ont donc pu abriter des espèces de mers chaudes. On les retrouve maintenant sur nos plages, elles sont fossilisées. (Bigorneau perceur, pétoncle variable, vénus.... )



Couleur

Du blanc au noir, en passant par toute la gamme des bruns, avec quelques bleus en prime, vous pouvez vous créer une collection originale de coquillages souvent blancs de leur vivant. (Certains sont naturellement pigmentés : moules, tellines...)

Mais POURQUOI ces couleurs apparaissent-elles?

Donace

La coquille d'un mollusque est formée de trois couches :

La croissance du coquillage n'est pas régulière, phases de croissance et de repos se succèdent. Ce qui se traduit par des stries dans la coquille.

La couleur du coquillage vivant nous indique donc les éléments présents dans son milieu naturel!


Spisule Lors de sa croissance, le coquillage incorporer dans l'osracum des pigments présents dans l'eau (caroténoïdes -> rouge, mélanines -> jaune - brun - noir, porphyrines -> rouge - brun, bilichromes -> vert - bleu, indigo -> bleu - rouge...) pour assurer la coloration de la coquille. La chimie des couleurs est infinie!

Après la mort du coquillage, la calcite réagit aussi directement avec le milieu environant: en présence de fer elle se colore de brun alors que le bleu-noir résulte d'une réaction chimique de réduction qui se passe naturellement en un milieu sans oxygène.

La couleur du coquillage mort nous indique donc les éléments présents dans les fonds marins!




Forme extérieure et dessins sur la face interne (hypostracum)

Spisule solide

Les siphons et le pied du coquillage nous informent sur son genre de vie. Ceux qui vivent sur le sable n'ont pas besoin de siphon mais un pied est fort utile pour ses déplacements. Plus il s'enfouit profondément, plus son siphon doit être développé.

Mais quand on trouve la coquille sur la plage, elle est vide! (à moins que l'animal ne soit encore vivant et dans ce cas il est peu probable qu'il s'ouvre spontanément !) Vous ne verrez donc pas les siphons!

Mais si vous regardez l'intérieur de la coquille, vous verrez s'y dessiner des courbes qui sont la trace de la place occupée par les muscles qui ferment le coquillage, le pied et les siphons. Plus la place accordée aux siphons est importante, plus celui-ci est long. Plus le siphon est long, plus profondément pourra vivre le coquillage. Ce qui limite le nombre de prédateurs, ceux-ci devant avoir ... non pas le bras long, mais le bec assez long que pour aller saisir son repas.


Mye tronquée Parfois, la coquille est incapable de se fermer entièrement et un ou deux orifices permanents restent béants pour permettre de le passage des siphons et du pied.



Développement du gastéropode et du nautile.

Nautile (section)

La représentation géométrique de la suite de Fibonacci (0, 1, 1 (0+1), 2 (1+1), 3 (1+2), 5 (2+3), 8 (3+5), 13, 21, 34...) dessine le développement des gastéropodes et des nautiles. Mais aussi celui des graines de soleil, des pommes de pin, ... Cette suite est omniprésente dans la nature.

Cela est particulièrement visible chez le nautile!

Le nautile construit une cellule tous les 30 jours, sur le cycle de la lune. Les fossiles de nautile, datant d'une époque où le cycle de la lune n'était que de 8 jours, montrent qu'il se construisait une cellule tous les 8 jours!

Spirale de Fibonacci

Devant la maison communale de La Panne, vous voyez une spirale géante taillée dans de la pierre bleue. Le côté de cette sculpture est orné d'une suite de nombres... la suite de Fibonacci qui a servi à construire la spirale! Cette oeuvre de Norbert Francis Attard (BOUNDARIES OF INFINITY - 2012) fait partie d'un ensemble de réalisations artistiques commendées pour la triennale Beaufort 04. Photo suivra!




Le coquillage et l'homme, en vrac!

Valid XHTML 1.0Strict Valid CSS

AccueilPage précédenteHaut de pagePage suivante