[ Toutes les pages ]

Sur la plage protected Préférences

Afficher le menu

Sur la plage

Enfin, juste ce que je suis capable de surprendre avec mon appareil photo plus adapté à la macro qu'à la longue distance!


Becasseau Sanderling

Becasseau Sanderling Limicole

Assez fréquent sur nos côtes à l'automne, il passe la belle saison dans les toundras artiques et l'hiver sur les côtes d'Europe occidentale ou beaucoup plus au sud si l'hiver est rude. Et ce grand voyageur n'est pas plus grand qu'un merle! Pour se nourrir, il suit inlassablement le mouvement des vagues et est assez peu farouche.

Pour tout savoir sur lui, suivez ce lien



Cormoran

Cormoran Phalacrocoracidé

Le cormoran est bien présent dans toute la Belgique.

Il a failli disparaitre au début du siècle passé mais a bénéficié de mesures de protection, de la multiplication des points d'eau, de la restauration des populations de poissons dans les rivières, de la pisciculture... bref, sa population est en augmentation constante ce qui inquiète les pêcheurs en Wallonie. Le Cormoran est exclusivement consommateur de poissons. A certains endroits, certains essayent de reduire sa population par des abbatages systématiques... peu efficaces! La population se renouvelle rapidement !

Cormoran

Pour tout savoir sur lui, suivez ce lien



Huitrier pie

Huitrier pie

Limicole

Cet oiseau est une merveille de la nature. Il s'adapte à son environnement de manière extraordinaire. Il fréquante aussi bien les plages et les brises lames que les champs jusqu'à quelques km de la mer. Le long de la mer il se nourrit de coques, d'huitres, de crustacés ou de moules . Il casse ces dernières en les plantant dans le sable pour piquer la partie plate de la coquille (là où le bec ne glissera pas). S'il présente ce comportement, le bout de son bec est dur et pointu. Pour ouvrir les coques et huitres, il utilise son bec comme une paire de ciseaux. Ce bec est alors adapté à ce mouvement particulier. La forme du bec peut se modifier très rapidement en fonction des disponibilités du lieu. Sur les prairies, il se nourrit de vers et d'insectes!

Les jeunes présentent un plumage moins noir et le bout du bec moirâtre. Pour son habit nuptial, il enlève son collier blanc!

Huitrier pie Huitrier pie Huitrier pie



Sterne pierregarin

Sterne pierregarin

Sterninés

Si ses couleurs sont celles d'une mouette, vous la reconnaiterez facilement même de loin à son vol qui n'est pas plané mais acrobatique. Elle peut même voler sur place pour observer la mer. Elle plonge bruquement pour capturer les petits poissons dont elle se nourrit. On en trouve plusieurs espèces sur nos côtes qui se différencient par la longueur et la couleur de la queue (toujours fourchue cependant), la longueur et la couleur du bec et l'étendue des parties grises sur le corps et les ailes... un livre bien illustré vous sera utile!

En outre, les jeunes ont le bec noir et la calotte noire moins marquée.

Sterne pierregarin Sterne pierregarin



Tadorne de Belon

Tadorne de Belon Anatidé

Il construit son nid, une dépression garnie de duvet, dans des terriers abandonnés, (lapin, renard) ou toute cavité dans un talus... les dunes lui conviennent donc parfaitement. Les jeunes se regroupent en crêches surveillées par quelques adultes.

Régime : . Il se nourrit généralement en eau peu profonde, sur les vasières et dans les champs (parfois loin de l'eau).

Tadorne de Belon Au menu du tadorne de Belon : mollusques bivalves, gastéropodes marins, crustacés, insectes aquatiques et matières végétales.

A l'arrière plan, une avocette.

Tadorne de Belon Le plus grand des canards, son envergure peut atteindre plus d'un mètre. Je l'ai un jour dérangé au détour d'une dune et il a pris son envol devant moi, si j'avais tendu les bras en l'air, je l'aurais sans doute touché mais... j'ai surtout évité d'être décoiffée, et je me suis accroupie dans un mouvement réflexe. Il est vraiment très impressionnant!

Pour tout savoir sur lui, suivez ce lien



Tourne-pierre à collier

Tourne-pierre à collier Limicole

Le tournepierre à collier est un limicole ventru de petite taille de la famille des bécassins (anciennement limnodromes)...

Tourne-pierre à collier

Je vous conseille ce lien . Vous y trouverez sa carte de visite complète, il vous sera même possible de l'écouter!

Tourne-pierre à collier Malgré ses couleurs extraordinaires, son plumage est un excellent camouflage!

Tourne-pierre à collier

Tourne-pierre à collier Il se perd souvent dans l'intérieur des terres et, fatigué, peu farouche, il est récupéré par vous ou moi, confié à un ornithologue ... qui en profite pour nous faire voir son plumage de près. Cet oiseau sera relaché dans une minute sans aucun dommage si j'en juge par l'élégance de son vol.



Valid XHTML 1.0Strict Valid CSS

AccueilPage précédenteHaut de pagePage suivante